AMEDEO MODIGLIANI (1884-1920)

Lot 208
100 000 - 150 000 €
Laisser un ordre d'achat
Votre montant
 €
Enchérir par téléphone
Enchérir par téléphone

AMEDEO MODIGLIANI (1884-1920)

Portrait de Gabrielle, 1918

Mine de plomb sur papier, dédicacé ‘à Cendrdrars' en haut à droite
43.3 x 26.4 cm - 17 x 10 3/8 in.

Laid pencil on paper, dedicated «à Cendrdrars» upper right

PROVENANCE
Collection Blaise Cendrars (offert par l'artiste, 1918)
Transmis familialement
Vente Christie's Paris, 11 avril 2013
Collections Aristophil

EXPOSITION
Tokyo, Musée Daimaru; Kobe, Musée Hankuy; Shimonoseki, Centre Culturel Daimaru et Sogo, Musée Naga, Le Bateau-Lavoir et La Ruche: Montmartre et Montparnasse, septembre 1994-mars 1995, n° 112.

Modigliani rencontre Gabrielle lorsque celle-ci est l'amante, discrète, de Blaise Cendrars qui est encore marié à Féla Pozanska. Cette jeune fille de vingt ans a su séduire le poète, alors que ce dernier traverse une période trouble. Il écrit d'elle qu'elle a «Un minois de chatte, le corps élégant, un peu androgyne, elle gagnait ses croûtes en posant pour les peintres de Montparnasse, notamment dans l'atelier d'Angel Zarraga, ce mexicain de
Paris qu'Apollinaire surnommait l'Ange du Cubisme»1. Celle que son entourage surnomme Gaby se pâme d'amour, en vain, pour l'artiste qui ne l'affiche qu'à de rares occasions en public. Modigliani réalise son portrait et le dédicace à Cendrars.

Le portrait répond aux critères stylistiques affectionnés par l'artiste: la composition d'ensemble est directement héritée du cubisme et les traits du visage évoquent les sculptures réalisées par l'artiste au début de sa carrière, inspirée des masques de l'art primitif.

Modigliani met Gabrielle when she was having a discreet affair with Blaise Cendrars, who was still married to Féla Pozanska. The girl of twenty had seduced the poet when he was going through a troubled period. He wrote of her that she had “a little cat's face and an elegant, somewhat androgynous body; she earned her bread and butter posing for the painters of Montparnasse, particularly Angel Zarraga, the Parisian Mexican nicknamed “the Angel of Cubism” by Apollinaire.”1 The woman known to her friends as Gaby was deeply in love with the artist, who hardly ever went out with her in public. Modigliani painted her portrait and dedicated it to Cendrars.

The portrait fulfils the artist's stylistic criteria: the composition as a whole is directly influenced by Cubism, while Gaby's features evoke Modigliani's early sculptures, inspired by primitive masks.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue