1963 – Citroën DS 19 Cabriolet

Lot 155
Got to lot
Estimation :
120000 - 160000 EUR
Result with fees
Result : 126 420EUR
1963 – Citroën DS 19 Cabriolet
Rare version équipée de la boite manuelle
Certificat Citroën Héritage
4 propriétaires, tous de la région de Lyon

Carte grise française
Châssis : 4400036 Coque : 013 000510

Présentée en 1955, les lignes de la DS seront d’une grande inspiration pour le carrossier Henri Chapron, qui en proposera, trois ans plus tard, sa sublime interprétation sous la forme d’un « cabriolet décapotable ». Convaincu par la proposition, Citroën l’intègre dans sa gamme dès 1960, mais continue d’en confier la réalisation au carrossier de Levallois-Perret. Jusqu’en 1971, on les dénommera « cabriolet usine». En octobre 1960, la presse est élogieuse, le Figaro titrera « Nouveauté choc : une décapotable dont la ligne est particulièrement pure. » Paris-Presse ajoutera : « un festin pour les yeux ». Reprenant toutes les innovations techniques de la berline, aucun cabriolet européen n’allait égaler la beauté mais aussi le confort de la DS pendant plusieurs années, la supériorité de la suspension hydropneumatique Citroën, en avance sur son temps, étant avérée par son utilisation jusqu’au XXIe siècle. En tout, seulement 1 365 cabriolets usine furent construits sur base de DS 19 et DS 21 entre 1960 et 1971. Le cabriolet DS que nous présentons est un « cabriolet usine » de 1963 équipé de la rare boite manuelle répondant à la série des DS 19M, comme en atteste le certificat du conservatoire Citroën joint au dossier. Doté d’un historique limpide, nous avons pu remonter la trace de ses 4 précédents propriétaires, tous résidants de la région lyonnaise. Livrée le 5 avril 1963 à Jacky Farine, l’imprésario de Fernand Raynaud plus connu sous le nom de Jack Yfar, la voiture est utilisée en France pour suivre les artistes dont l’agence Genevoise Yfar avait la responsabilité. Elle est ensuite vendue en 1977 à son second propriétaire, membre du Touring Club de France qui la conservera précieusement pendant 8 ans. C’est alors que deux frères amateurs de Citroën rares s’y intére
My orders
Sale information
Sales conditions
Return to catalogue