Important bureau d'architecte en placage... - Lot 238 - Aguttes

Lot 238
Got to lot
Estimation :
50000 - 80000 EUR
Important bureau d'architecte en placage... - Lot 238 - Aguttes
Important bureau d'architecte en placage d'acajou moucheté. Il ouvre en façade par sept tiroirs dont six en caissons et un large tiroir supérieur comprenant des compartiments et présente deux tirettes latérales. Le dessus à crémaillère se soulève pour former pupitre. Ornementation de laiton à motifs d'entrées de serrures, filets et baguettes.
Estampille de J. SINZ
Epoque Louis XVI.
Plateaux de cuir brun.
Hauteur 80cm ; largeur 113cm ; profondeur 65cm.
La composition de ce bureau particulièrement architecturée puise librement son inspiration dans certains meubles réalisés dans l'esprit des créations anglaises quelques décennies plus tôt, citons particulièrement un modèle de bureau à caissons développé par Pierre Garnier à la fin des années 1760 (voir un meuble de ce type conservé dans la collection d'Ann Getty et illustré dans C. Huchet de Quénetain, Pierre Garnier, Paris, 2003, p.99). Cependant, Sinz introduit une variante dans le modèle par l'intégration d'un pupitre s'élevant à crémaillère dans la continuité des réalisations de meubles dits « mécaniques » ou « à transformation » qui sortirent de quelques-uns des meilleurs ateliers d'ébénisterie du temps. D'autres artisans en meubles s'essayèrent à ce type de bureaux ou de tables parfois nommés d'architecte ou à la tronchin, notamment Canabas dont l'estampille figure sur une table passée en vente à Béthune le 4 octobre 1781 ; ainsi que Caspar Schneider dont un exemplaire est illustré dans P. Kjellbergg, Le mobilier français du XVIIIe siècle, Paris, 2002, p.840.
Joseph Sinz (ou Sintz) fut admis à la maîtrise le 29 juillet 1785. Alliant les activités d'ébéniste et de marchand, il habita tout d'abord rue de la Michodière, puis entre 1799 et 1804, rue Neuve-des-Petits-Champs. Le nombre extrêmement restreint de meubles portant son estampille suggère qu'il prit part activement à son rôle commercial délaissant quelque peucelui de fabricant. Au moment des troubles révolutionnaires, il fit l'acquisi
My orders
Sale information
Sales conditions
Return to catalogue