Revue de Presse • FiscalOnline
Par Artprice le 24.05.2023
Les pionniers de l'art moderne vietnamien font flamber les enchères


Depuis six ans avec l'arrivée d'un premier coup de marteau millionnaire dans l'histoire du marché des peintres vietnamiens, le fruit de la vente de leurs oeuvres à d'abord doublé, puis quasiment triplé à l'échelle mondiale, avec une nette accélération des records d'adjudications sur les deux dernières années. Les enchères s'agitent d'un bout à l'autre du monde, notamment pour LE PHO et Trung Thu MAI , arrivés en France dans les années 1930.


Ces deux artistes, Mai-Thu et Le Pho, appartiennent à la génération d’acteurs vietnamiens ayant lié le monde de la représentation asiatique à celui de la modernité occidentale. Ils ont tout d’abord reçu un enseignement aux techniques occidentales (composition selon les codes occidentaux, histoire de l’art, peinture à l’huile, etc.) à l’Ecole Supérieure des Beaux-Arts d’Indochine (EBAI) d’Hanoi fondée par Victor Tardieu et Nam So’n. C’est cette première école des Beaux-Arts d’Indochine qui a marqué un véritable tournant dans l’histoire de l’art vietnamienne.
 
Figure majeure de l’art moderne Vietnamien, Mai-Thu (1906-1980) est un grand maître de la peinture sur soie, dont l’œuvre connaît actuellement un engouement sans précédent sur le marché de l’art [...]




Face à Hong Kong où exercent les mastodontes Christie’s, Sotheby’s et Bonhams, il est important de signaler le rôle du marché français (deux résultats millionnaires à ce jour), notamment de la société de ventes Aguttes dont l’art vietnamien est l’une des grandes spécialité.

En 2020, le département “Peintres d’Asie et Arts d’Asie” (dont les artistes vietnamiens) totalisait l’équivalent de 8,8 millions de dollars dont, à l’époque, le 2e record mondial pour Le Phô avec sa Jeune fille aux pivoinesvendue à plus d’1,3m$. En 2021, Aguttes prononçait le deuxième record mondial pour l’artist Phạm Hầu (le troisième aujourd’hui), à un million de dollars. L’année dernière, le département cumulait un résultat de 22 millions de dollars, deux fois et demi son résultat de 2020, grâce à l’attrait pour ces enchères de collectionneurs avertis provenant de Taipei, Hong Kong, Hô-Chi-Minh ou encore Hanoï.


Lire l'article en ligne