Émile Gallé et la marqueterie

Le 30 mars, la maison Aguttes donne rendez-vous à tous les amateurs d’Arts Décoratifs du XXe siècle. Le département proposera entre autre une sélection de vases signés Émile Gallé (1846 - 1904).

 

« Nos racines sont au fond des bois, parmi les mousses, autour des sources. » déclarait le maître verrier. La nature est une source d’inspiration inépuisable pour Émile Gallé. Fondateur de l’École de Nancy, cet artiste de génie a révolutionné les décors et les usages du verre en créant un Art nouveau, inspiré du monde végétal.

Emile Gallé est le premier maître verrier à déposer au printemps 1898, un brevet d'invention pour la technique de la marqueterie de verre. Ce procédé consiste en l'insertion dans la masse vitreuse, de fragments de verre d'épaisseurs, de formes et de couleurs différentes, déposés à la pince, dans la pâte de verre. Celle-ci est ensuite réchauffée et modelée, jusqu’à leur intégration. Combinée avec une superposition de couches (d’où la dénomination de verre dit multicouches), la marqueterie de verre permet au maître-verrier un enrichissement sans limite de sa palette créative.

Non seulement un grand nombre de couleurs pouvait entrer dans une composition décorative, mais ces mêmes couleurs étaient susceptibles de subir des modifications, selon la position des fragments de verre, parfois affleurant, parfois pénétrants, voire complètement perforants.

Autre apport de cette technique : la précision du motif, puisque le fragment de verre coloré est préalablement découpé selon une forme voulue et éventuellement gravé selon les indications du maître.

En 1899, Gallé demande à l'un de ses dessinateurs une série d'études naturalistes de jardin, qui seront utilisées aussi bien pour les œuvres en verre que pour le mobilier en bois. Ces dessins servent de base documentaire aux créations les plus emblématiques de l’artiste-verrier. L’une des grandes difficultés de cette invention reste cependant le coefficient de dilatation : différent pour chaque morceau, ce qui peut entraîner fêles et cassures. D’où le nombre peu élevé de pièces créées et le caractère unique de chacune.

Cette technique complexe et périlleuse, offre à Emile Gallé un mode d’expression plus libre et réellement novateur. Ses plus grands chefs-d’œuvre tirent de la marqueterie leur force poétique et leur beauté presque surnaturelle.

Ce vase estimé 12 000 - 18 000 euros en est un merveilleux exemple. Il sera proposé à la vente le 30 mars prochain.


 












Vase cornet en verre multicouche.
Long col étiré aux bords irréguliers modelés à la pince, imitant le déploiement d'une feuille.
Décor partiel en marqueterie, repris en fine ciselure.

Signé Gallé dans le décor. Circa 1900

Haut. 42,5 cm
Estimation : 12 000 - 18 000 euros


 

Prochaine vente en préparation

DESIGN
Mardi 30 mars 2021 à 14h30
Clôture du catalogue le 16 février

Pour inclure des lots dans cette vente, contactez Marie-Cécile Michel : +33 1 47 45 08 22 - michel@aguttes.com

 

Voir la page du département spécialisé
Inscrivez-vous pour recevoir nos newsletters