PISSARRO CAMILLE (1831-1903).

Lot 145
Aller au lot
Estimation :
1500 - 1800 EUR

PISSARRO CAMILLE (1831-1903).

L.A.S. «C. Pissarro», 25 juin [1900], à SA FEMME Julie PISSARRO; 2 pages in-8.

Sur son oeil malade, ses tableaux en cours, et les amateurs.

«L'oeil va mieux ce matin, hier cela n'était pas fameux, il y a des hauts et des bas, ce qu'il y a de certain je ne l'ai pas encore eu aussi fort, que cette fois et ce n'est pas la même chose que les autres fois, c'est plus tenace et plus profond, c'est le cartilage même probablement qui s'enflamme. Pris à temps cela se guérit, aussi je n'ose pas aller loin de Parenteau de plus en plus. Je crois que nous ferons bien de n'aller chercher un endroit à la mer que quand le temps sera favo- rable et que l'oeil sera parfaitement et surment guéri, du reste, j'ai commencé une autre toile de 15 qui marche bien, j'aurai le temps de les finir convenablement. [...] Un autre tableau de moi, une chose de l'hermitage a passé en vente publique et a atteint la somme 7 mille cent cinquante fr une deuxième au prix de cinq mille cent cinquante.

- Cette hausse me fera quelque bien. Cela n'empêche que PORTIER n'a pas pu vendre les deux gouaches, l'amateur, Mr PERSONNAS ayant offert un prix comme il y a 10 ans, pour chaque! J'ai refusé»... Il termine par de bonnes nouvelles de leur fille Cocotte: «nous sommes restés à notre fenêtre toute la journée pour voir la fête au Jardin des Tuileries. Si j'avais su cela d'avance j'aurais dit à Paul de venir et j'aurai préparé une toile pour faire ces revues»...
My orders
Sale information
Sales conditions
Retourner au catalogue