BMW E34 Alpina B10 BI-TURBO 1991

Lot 15
Aller au lot
40 000 - 60 000 €

BMW E34 Alpina B10 BI-TURBO 1991

Véritable Alpina 3.5 Biturbo 360 ch
Boite manuelle
Type PBATLO

Carte grise française
Châssis n° WAPBALT001B750334

Présentée en janvier 1988, la nouvelle BMW e34 connaitra un succès planétaire et une carrière longue de 10 ans. La très désirable M5, fleuron de la gamme développant 315 ch, sévit sans concurrence dans le marché haut de gamme des berlines les plus rapides du monde. Alpina, grand préparateur Allemand vend également ses préparations sur base de BMW. Burkhard Bovensiepen, directeur de la firme, voit en la nouvelle 535i au 6-cylindres en ligne, une formidable base pour sortir un monstre de puissance, qui deviendra le fleuron de sa gamme. La mode étant aux turbos, à l’époque, le préparateur greffera sur le 6-cylindres en ligne non pas un turbo mais deux ! Deux Garrett T25 ! La gestion électronique est quant à elle confiée à Bosch et la suralimentation est à commande variable depuis l’habitacle. Le moteur développe alors 360 ch et surtout un couple de 520 Nm ! La boite de vitesses est une Getrag sport, les amortisseurs des Bilstein, les freins sont d’énormes disques ventilés, les roues des Alpina 17’’ et le kit de carrosserie spécifique rend le CX encore plus pénétrant. Le résultat est à la hauteur des espérances : 300 km/h au compteur et un 0 à 100 en 5,5 secondes.
La M5 est dépassée. Paul Frère essayera la machine diabolique et dira même en 1989 « La B10 Biturbo est la meilleure berline quatre portes du monde ». 507 exemplaires seront fabriqués par Alpinan et le développement coûtera presque 3 millions de dollars à la marque. Le prix de vente de 600.000 francs rendra très exclusif le nombre d’acheteurs.
La B10 Biturbo proposée à la vente est l’une des rares survivantes des 507 construites à la main par Alpina. Elle dispose de toutes les options imaginables de l’époque dont le très rare intérieur en cuir de buffle tendu sur des sièges Recaro. Le tableau de bord et les portières reçoivent des inserts en noyer, le compteur est gradué jusqu’à 320 km/h et le constructeur a discrètement ajouté des manomètres de pression des turbos. A l’essai la voiture nous a surpris par sa facilité d’utilisation et sa douceur.
Véritable vaisseau amiral de la route, elle possède une discrétion étonnante et une souplesse de conduite déconcertante… jusqu’à ce que la manette de pression des turbos placée dans l’habitacle soit sollicitée ! La peinture spécifique Alpina Blue a été refaite il y a quelques années et le propriétaire actuel, par discrétion, n’a pas voulu remettre les décorations Alpina qu’il jugeait trop voyantes. Libre à l’acquéreur de les remettre car le kit neuf sera vendu avec. Entretenue à grands frais par son ancien propriétaire belge (plus de 30.000 euros de factures), le propriétaire actuel l’importe en France en 2012. Avec une carte grise française et un contrôle technique à jour, cette B10 Biturbo est une rareté en vente et saura satisfaire les collectionneurs d’Alpina les plus exigeants.
My orders
Sale information
Sales conditions
Retourner au catalogue