VIAN BORIS (1920- 1959)

Lot 1015
Aller au lot
3 000 - 4 000 EUR
Result with fees
Result : 9 750 EUR

VIAN BORIS (1920- 1959)


Je n'ai pas gagné le prix de la Pléiade, poème autographe illustré, [juillet 1946]; 1 page in-8 à l'encre.
Le 18 juin 1946, Louis-Daniel HIRSCH, le directeur commercial de Gallimard, contacte Boris VIAN pour lui proposer que son roman «L'Ecume des Jours» concourt au Prix de la Pléiade décerné à un manuscrit «maison» par un jury «maison».
Boris VIAN est enthousiaste et ses chances de gagner sont certaines.
Malheureusement pour lui, certains des jurys qu'il pensait acquis à sa cause lui font faux bond, et c'est à «Terre du temps» de l'abbé
Jean GROSJEAN que revient le prix.
Seuls QUENEAU, SARTRE et LEMARCHAND avaient voté pour lui.
Déçu, vexé, se sentant trahi par PAULHAN et ARLAND, Boris VIAN rédige ce poème qu'il enlumine de compositions abstraites: «Nous étions partis presque z-équivallants. Hélas !
Tu m'as pourfendu et cuit, Paulhan
Victime des pets d'un Marcel à relent
J'ai-zé-té battu par l'abbé Grosjean
Qui m'a consolé, c'est Jacques le Marchand [...]
Sartr' apprendra, qu'ils m'ont dit en rigolant
A ne pas écrire des poésies mystère [...]
Je vais faire une pensée
Bouchez-vous le nez [...]»
My orders
Sale information
Sales conditions
Retourner au catalogue