1968 - HONDA S800 CABRIOLET

Lot 178
23 000 - 28 000 €
Résultats avec frais
Résultat: 33 720 €

1968 - HONDA S800 CABRIOLET

Une très rare version cabriolet
Seulement 2 propriétaires lyonnais sur les 44 dernières années
Un exemplaire restauré par le passé et toujours en très bon état
A very rare cabriolet version
Only 2 Lyon-based owners in the last 44 years
A historically restored model still in great condition
Carte Grise Française
Châssis: 1005908
Moteur/Engine: quatre cylindres en ligne
Cylindrée/Capacity: 791 cc - 78 ch
Dans les années 1960, le constructeur Honda en est encore à son coup d'essai concernant son approche du domaine de l'automobile. Mais ses nombreux succès en compétition annonçaient déjà son hégémonie sur le marché des deux-roues, ce qui ne tardera pas à arriver dès l'aube des années 1970. Dès lors, l'histoire des Honda Sport résonne comme une parenthèse, une tentative étrange, motivée par le seul désir de créer un nouveau concept, celui des petites voitures sportives et pleines de caractère. C'est ainsi qu'apparut la Honda S800, la plus grosse des Honda Sport avec un moteur 4 cylindres gavé par 4 carburateurs, comme en moto, une cylindrée de 791 cc, cravachant ses 78 chevaux jusqu'à presque 9000/tours minute! Une mécanique pointue et performante, tout à fait adaptée au marché européen. Une version cabriolet viendra épauler le coupé, rajoutant un peu de piquant à une voiture qui n'en manquait déjà pas.
La Honda S800 proposée à la vente est une très rare version cabriolet mise en circulation le 10 Juin 1968. L'auto fut achetée au début des années 1990 par son propriétaire actuel qui l'a entièrement faite restaurer et repeindre à cette époque. L'ancien possesseur de cette S800, lyonnais lui aussi, la détenait depuis 1973, ce qui lui confère une belle histoire. Rouge à l'origine, elle se présente maintenant dans une seyante couleur jaune avec capote noire et intérieur en simili cuir noir également. Des jantes Cosmic MkI, un couvre capote et un porte-bagages chromé viennent compléter son équipement. Le compteur ayant été remis à zéro lors de la restauration, ce cabriolet n'aurait parcouru qu'à peine 32.000 kilomètres par la suite. La voiture a récemment fait l'objet de plusieurs mises à niveau, notamment avec la réfection du système d'échappement, l'adjonction d'un allumeur électronique et d'un ventilateur électrique. Un peu de corrosion naissante apparaît sur les bas de caisse, mais l'auto demeure néanmoins dans un très bel état. Agée de plus de 20 ans, la peinture affiche une jolie patine et les chromes sont très beaux. Le moteur quant à lui ne rechigne aucunement à hurler furieusement dans les tours. Il ne manquera donc plus à son futur propriétaire qu'un casque pour se croire au volant d'une barquette de course et se laisser emporter par les montées en régime inimitables de cette petite bombe. Un véritable émerveillement dans un monde où les autos sont de plus en plus aseptisées.
In the 1960s, Honda was still trying to enter into the automobile industry. But its many victories in motorcycle competitions already spoke to its dominance in that sector, one that soon came about at the start of the 1970s. Subsequently, the history of Honda Sport seemed to enter into a strange pause where the company was motivated by the singular desire to create a new concept, one centred on sport cars with strong character. That's how the Honda S800 came into being, the largest of the Honda Sport series with a 4-cylinder engine boosted by 4 carburettors, like in their motorcycles, with a cubic capacity of 791 cc, churning out its 78 horsepower at nearly 9,000 rpm, this high-performance engine was perfectly adapted to the European market. A cabriolet version supported the coupé, added a bit of flair to a car that already had it all.
The Honda S800 we are offering is a very rare cabriolet version that was first registered on June 10, 1968. The car was bought at the beginning of the 1990s by its current owner who had it completely restored and repainted at the time. The former owner was also from Lyon and had it from 1973, which adds to its splendid history. Originally red, it now has a becoming yellow paint job with a black top and a black leatherette interior. Cosmic Mkl wheels, a cover and a chrome luggage rack round out the cars additional accessories. The odometer was reset to zero after the restoration and since then it has been driven no more than 32,000 km (19,880 miles). The car was recently serviced several times, with work done to the exhaust system, and an electric ignition and ventilation fan were installed. A bit of emerging corrosion can be seen on the base of the body, but the car is nevertheless in excellent condition. The paint job is more than 20 years old but still has its lustre and so too does the chrome. The engine runs smoothly without any rough noises when revved. The future owner only needs a helmet to think he's behind the wheel of a race car and let the engine revving of this small rocket take him away. This car is to be marvelled at, especially in a world where cars are becoming more and more sterile in their style.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue