1970 - MASERATI GHIBLI 4.7L

Lot 244
230 000 - 280 000 €
Résultat: 240 000 €

1970 - MASERATI GHIBLI 4.7L

La Ghibli de Maserati, dont la forme sublime consacrera le talent du jeune Giorgetto Giugiaro alors chez Ghia, reste parmi les chefs d'oeuvre de la carros­serie italienne. Il ne fait aucun doute qu'il signa ici l'un des plus beaux dessins de sa carrière. Ce modèle racé, présenté au Salon de Turin 1966 représente l'aboutissement des Maserati à moteur V8 avant et va permettre à la marque de reprendre une place prépondérante sur le marché des voitures de Grand Tourisme. Sa mécanique était à la hauteur des productions de Maranello avec un moteur à «quatre arbres» de 4.7l de cylindrée développant 330 cv. Dérivé du puissant moteur de la 450 S de couse, la Maserati Ghibli a dans ses gênes toute l'ingénierie et l'expérience de la firme de Bologne associées à la fluidité de ses lignes lui permettant d'atteindre un peu plus de 250 km/h !
Le modèle que nous présentons quitta l'usine en janvier 1970. Livrée neuve à son premier propriétaire dans la région de Milan, elle y resta toute sa vie. Res­taurée intégralement par son précédent propriétaire pendant près de trois ans, l'auto est sublime dans sa teinte noire avec son intérieur magnolia d'origine. C'est en 2014 que son actuel propriétaire en fait l'acquisition. Amateur éclairé et propriétaire de quelques bolides de Maranello, il confie dès son arrivée en France la voiture au Garage du Trident, réputé pour sa connaissance et son expérience des Maserati afin de réaliser un check-up complet de la mécanique et des composants annexes. Parfaitement saine, seuls quelques travaux sont effectués portant sur les freins, les amortisseurs, la pompe à eau et la ligne d'échappement remplacée par une ligne inox sur mesure qui laisse son V8 s'exprimer comme il se doit. Frappé du numéro 982, son moteur n'est pas matching mais correspond bien au type AM 115 d'origine. Refait intégralement lors de la restauration de l'auto, on ne se lasse pas d'écouter ses vocalises !
Très récemment, l'auto a reçu un detailing intérieur et extérieur complet. Sa peinture est parfaitement tendue et son habitacle est juste splendide. Aussi bien ses moquettes que les cuirs se présentent dans un état impeccable. L'alliance des deux teintes et leur contraste lui donnent une allure à couper le souffle.
Moins radicale que la Miura, plus sobre et élégante, elle offre des performances comparables. De son côté, la Daytona, plus sportive et plus rapide, laissait à la Ghibli une clientèle d'amateurs raffinés.
The Ghibli by Maserati, whose sublime body design was created by the young, talented Giorgetto Giugiaro when he was still working at the Ghia design firm, is one of the masterworks of Italian automobile bodywork. No doubt it is one of the most beautiful designs of his career. Unveiled at the 1966 Salon de Turin, this streamlined model represents the culmination of Maserati's front-engine V8 engineering and its influence went on to place the manufacturer in a dominant position in the Grand Touring car market. Possessing a 300 cubic, four-shaft, 4.7-litre engine, its trans­mission was at the level of Maranello quality. Derived from the powerful engine of the 450 S, the Maserati Ghibli has in its genetic makeup all the engineering and experience of the Bologna firm, as seen in the fluidity of its lines and its ability to reach speeds of 250 km per hour (155 mph)!
The model that we're offering left the factory in January 1970. Delivered new to its first owner in the Milan region where it has remained for its entire life. Completely restored by its previous owner over a three-year period, the car is sublime in its black paint scheme and original magnolia interior. The current owner purchased it in 2014. A knowledgeable enthusiast and owner of several Maranello racing cars, since coming to France he has entrusted the car to Garage du Trident, reputed for their knowledge and experience with Maserati, in order to carry out a complete check-up of its mechanics and related components. The car was in top-notch condition and only a few repairs were made on the brakes, shocks and water pump, and the exhaust system was replaced with a customised stainless steel system that lets the car get the most expression out of its V8. Stamped with number 982, its engine does not have matching numbers, but it corresponds well to the original AM 115 version. Completely redone during the car's restoration, you'll never get tired of listening to its rumble and roar!
The car received complete exterior and interior detailing very recently. Its pain­tjob is perfect and its cabin is splendid. Also its carpets and leather interior are in impeccable condition. The contrast between the two colours gives the car a breath-taking allure.
Not as radical as the Miura, it is more understate and elegant, yet offering compa­rable performance. For its part, the Daytona, which is quicker and sportier, leaves a more refined clientele of enthusiasts to the Ghibli.
Restauration de grande qualité
Ligne magistrale, icone des années 70
Révision récente et dossier de restauration
Carte grise française
N° de châssis: AM115 1407
N° de moteur: AM115982
Motorisation: V8 à 90°
Cylindrée: 4 719 cm3 - 310 ch
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue