WANG Yancheng (né en 1960) - 王衍成 (生于 1960)

Lot 35
150 000 - 180 000 €
Résultat: 255 000 €

WANG Yancheng (né en 1960) - 王衍成 (生于 1960)

Kunlun Shan, 2009 昆仑山,2009
Huile sur toile, signée et datée en bas à droite. Oil on canvas, signed and dated lower right.
88 x 126 cm - 34 2/3 x 49 2/3 in.

Le certificat n° W030 rédigé par la Galerie des Tuiliers, à Lyon, en février 2014 sera remis à l’acquéreur.

昆仑山, 2009 油画画布,落款于右下方
88 x 126 公分

购买者将获得由里昂杜乐丽画廊于2014年2月颁发的N°W030证明书

Provenance:
Galerie des Tuiliers, Lyon.
Collection privée.

Ce lot est soumis à des conditions d’achat particulières visibles en fin de catalogue

来源:
杜乐丽画廊, 里昂
私人珍藏
 
有意竞拍此拍品者请参照图录特殊拍品竞拍条件

A propos de l'artiste:
Né 1960, dans la province du Guangdong en Chine, Wang Yan Cheng passe quelques années à Canton avant de suivre sa famille dans la province du Shandong. Durant toute sa jeunesse, il travaille avec ses parents, dans les mines de charbon de Shandong. L’artiste est profondément marqué par les mille couleurs de ces paysages : une campagne à la lumière laiteuse qui prend des tons rouge-orangé à l’aube et au crépuscule.
En 1978, il est élève à l’École des arts du Shandong et il suit une formation académique. Grâce aux enseignements dispensés par des professeurs chinois qui ont voyagé en Occident, il se familiarise déjà avec l’art occidental. Il est ensuite admis à l’Académie des Beaux-Arts du Shandong. De 1986 à 1988, Wang Yan Cheng est chercheur en l’histoire de l’art à l’Académie Centrale des Beaux-Arts de Chine. Fort d’une formation artistique complète, il a donc déjà une connaissance importante du réalisme quand il arrive en France.
C’est à l’âge de 29 ans que Wang Yan Cheng s’installe durablement en France où il espère perfectionner encore son style. Il y suit tout d’abord un cursus d’arts plastiques à l’université de Saint-Étienne. Cette période est difficile et il doit faire face aux jugements négatifs de son professeur ainsi qu’à certaines difficultés financières. Pour gagner sa vie et accéder aux expositions parisiennes, il cumule les petits emplois.
Après quelques années laborieuses, il est enfin remarqué par un critique d’art qui l’invite à exposer dans le cadre de la fondation Prince-Albert II à Monaco. Il reçoit le grand prix Prince-Albert et une période de grâce s’ouvre désormais. De nombreuses grandes galeries françaises le soutiennent et ses œuvres font l’objet d’expositions tant collectives qu’indépendante. À partir de 1998, ses œuvres entrent dans les collections publiques chinoises, au musée des Beaux-Arts de Shenzhen, au musée des Beaux-Arts de Chine à Pékin, comme à l’Opéra de Pékin.
Wang Yan Cheng devient, en 2002, vice-président de l’IACA auprès de l’Association internationale des arts plastiques de l’UNESCO. En 2013, il est nommé Chevalier de l’ordre des Arts et des Lettres par le Ministère de la Culture et de la Communication français, puis officier du même ordre.
Successeur de Zao Wou-Ki et Chu Teh-Chun, Wang Yan Cheng est très rapidement reconnu comme le grand maître franco-chinois de l’abstraction lyrique.

“On a tendance à mettre Wang dans le sillage de Zao Wou Ki et de Chu Teh Chun. Pourtant, si l’on regarde de près, il existe une grande différence entre ces trois. L’abstraction de Zao Wou Ki se situe dans la recherche d’un regard ailleurs, d’un espace de signes qui serait immémorial, hors temps, voire hors espace; (…) L’abstraction de Wang est physique et visuelle avant tout.(…) La relation de loin et proche dans ses œuvres s’est montrée par l’épaisseur des différents couleurs.” - Le mage qui a su retirer l’horizon, Propos de Dong Qiang (Poète, critique et professeur à l’Université de Pékin), 2007.

La rencontre avec Chu Teh Chun et ses tableaux aux rendus vibrants et fluctuants, a beaucoup inspiré Wang Yan Cheng. Utilisant progressivement dans ses œuvres une couleur pleine et négligeant la ligne, il structure ainsi pleinement la composition. Son style artistique très personnel se dégage.
Soucieux de “laisser sa vie sur la toile”, il travaille des thèmes qui mettent à l’honneur un dialogue entre l’homme, l’univers et la nature. Cette technique d’accumuler les couleurs, qui lui est très personnelle, donne une impression de relief et d’extrême profondeur à l’image.


王衍成1960年出生于广东,儿时于广州生活,几年后又随家人搬到了山东。他早年曾与父母在胜利油田工作,每到拂晓与黄昏时分,青灰色的山村便蒙上橙红色的面纱,周围色彩斑斓的乡野风景给他留下了深刻印象。

1978年,王衍成进入山东省艺术专科学校学习美术。学校中很多老师都曾到过欧洲进修,透过他们的讲解,王衍成已开始对西方艺术有所认识。此后,他又在山东省艺术学院美术系度过了大学生活。1986-1988年,王衍成进入中央美术学院艺术史论系高研班进修。经过这套完整的艺术教育,其在抵达法国时已经打下了深厚的写实主义功底。

29岁时,王衍成移居法国,力求进一步完善绘画技巧。他先是进入圣艾蒂安大学的造型艺术系深造,但当时教授的批评和经济上的窘迫令他度日如年。为了谋生并能够参观各式展览,他打起了零工,甚至在巴黎街头为过路旅客画肖像为生。

度过了艰辛的几年后,他终于被一位艺术评论家注意到并受邀参加摩纳哥亲王阿尔贝二世基金会举办的展览。展览上,他获得阿尔贝亲王大奖,自此掀开了辉煌的篇章:多家法国大型画廊争相力捧,其画作也出现在各种群展和个展上。1998年开始,其作品逐渐得到国内认可,被深圳美术馆、北京中国美术馆和国家大剧院等机构收藏。

2002年,王衍成出任联合国教科文组织国际造型协会国际艺术中心IACA副主席。截至2013年,他已先后获得法国文化与传播部颁发的法兰西共和国艺术与文学骑士勋章和军官勋章。

凭借与赵无极和朱德群一脉相承的画风,王衍成很快被公认为中法艺术界抒情抽象风格的新一代大师。
“人们常把王衍成视为赵无极和朱德群的追随者,但细看就会发现,他们三人之间存在着迥然的差异。赵无极的抽象,是对一种别处视角的探索,是营造了一种明显的“另一个空间”,而与我们熟悉的三维空间毫无关系的;(……)王衍成的抽象则首先是物质的和视觉的(……)其作品中的远近关系,在很大程度上来自色彩的‘薄与厚’。”- 摘自《懂得打破视野的魔术师》(Le mage qui a su retirer l’horizon),撰文:董强(作家、评论家、北京大学教授),2007。

秉持“将生命留于画布上”的理念,他的画作试图诠释人,宇宙和自然的对话。 与朱德群相遇并看到其激荡澎湃的画作后,王衍成受到很大的启发,开始通过使用厚实的色彩而舍弃线条来建构画面,这种色彩堆砌的独特手法赋予画面一种极具深度的立体感,也使其形成了独树一帜的个人艺术风格。

A propos du tableau:
Le tableau que nous présentons, Kunlun Shan – La montagne Kunlun – met en scène une montagne qui se situe à l'ouest en Chine. Cette œuvre est un bel hommage que fait l’artiste à sa terre natale. Décrit comme le paradis en Taoïsme, la montagne Kunlun est un sujet artistique récurrent dans l’art chinois.
Le fond laiteux du tableau, qui induit une idée de distance, laisse déferler des touches rosées accompagnant une danse du blanc et du bleu. Ce chant à la fois subtil et passionné des couleurs met clairement en exergue la montagne Kunlun. Une attention plus particulière à la technique permet de remarquer que cette accumulation de touches de différentes couleurs dévoile le volet abstrait de l’œuvre.
Le vif contraste des couleurs noir et rouge montre la dimension de l’espace qui est à l’échelle de l’importance de la taille même de la montagne. Les couleurs rouge et orange évoquent le reflet d’une aube ou d’un crépuscule, à travers un ballet de nuages et de brume dessinés par petites touches blanches. Un regard plus abstrait perçoit ces reliefs de couleurs entremêlées et pourchasse le fil des pensées de l’artiste qui nous conduit de la montagne à l’univers.


本次上拍的画作《昆仑山》描绘的是坐落于中国西部的昆仑山脉。在道教思想中,昆仑山被奉为神仙居所,是中国艺术中反复出现的一个题材。该画毫无疑问地寄寓了画家对故土的思恋。

画面中,给人以遥远之感的乳色背景上伴随着白与墨蓝的狂舞绽放出滔滔橘红浪层。各种色彩堆叠之间,山脉的轮廓跃然纸上而又不乏抽象感。王衍成的作品是音乐性的,这支曼妙而充满激情的色彩旋律中,昆仑之美和人与自然宇宙的交织对话展现无遗。

黑色与红色的强烈反差用以展现空间的深远,演绎出高山峻岭的气势磅礴;细腻的白色笔触渲染出一片云雾,其中又暗现曙光或暮色映出的橙红。这些具有浮雕感的色块交织相融,不动声色间已随着艺术家的思绪将我们从一山之景引向了乾坤万象。
 
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue