Lot 116
500 000 - 800 000 €
Résultat: 4 080 000 €

SANYU (1901-1966)

Deux gros hortensias roses, dans un vase blanc, février 1931.
Huile sur toile, signée en bas à gauche, contresignée, située Paris et datée 2.1931 au dos.
Annotée au verso du numéro d'inventaire HP Roché «49 M 20» sur une étiquette, ainsi que de son monogramme au crayon sur le châssis en deux endroits, et de la mention «à garder pour NY» 73 x 50 cm - 28 3/4 x 19 3/4 in.

Oil on canvas, signed lower left, countersigned, situated Paris and dated 2.1931 on reverse.
Noted on reverse with the HP Roché inventory reference number «49 M 20» on a label, monogrammed twice by Henri-Pierre Roché and inscribed «à garder pour NY»

Provenance Collection Henri-Pierre Roché (1879-1959), numéro d'inventaire 49M20 Collection Thérèse Thomas, conservateur de musées de 1958 à 1992, historienne d'art et auteur du catalogue raisonné sur Anna Boch Nous remercions Madame Rita Wong qui a aimablement confirmé l'authenticité de cette oeuvre Rita Wong has confirmed the authenticity of this painting A garder pour NY En 1946, Henri-Pierre Roché sélectionne 50 oeuvres représentatives de sa collection afin de les présenter au Museum of Modern art de New York. Sur cette sélection, parmi les Picasso, les Braques, les Picabia, les Marie Laurencin...figurent 5 oeuvres de Sanyu, dont un bouquet. La mention annotée au dos de notre bouquet par le collectionneur lui -même nous laisse penser que notre bouquet est très probablement celui qui était destiné à être présenté dans cette rétrospective. « Toutefois, les efforts de Roché pour faire connaître la peinture de Sanyu ne rencontrèrent qu'un succès limité. La récession s'aggravant, Roché rencontrait des difficultés pour placer non seulement les oeuvres de Sanyu, mais aussi celles de certains autres de ses jeunes artistes. En raison de ces problèmes et des exigences croissantes de Sanyu, Roché résolut finalement de le laisser tomber. Bien que leur relation se soit distendue et que Roché fasse preuve d'une certaine indifférence, lorsque le Museum of Modern Art de New York l'invita à exposer sa collection en 1946, il y fit figurer plusieurs toiles de Sanyu, plus que pour tout autre de ses artistes. J'ai été très surpris quand... ... m'a invité à envoyer à N.Y. une partie de ma modeste petite collection. Je ne savais pas que j'avais une collection. En cinquante ans, de 1896 à 1946, j'ai acheté simplement de temps en temps ce que je voyais et ce que j'avais envie d'emporter. Comme un chiffonnier jette dans sa hotte. Au bout d'un demi-siècle, cela fait un bel encombrement. J'en ai rarement revendu. Je me suis occupé d'autres vraies collections, pas de la mienne. Je l'appellerais plutôt mon « ramassis ». .... Les rares fois où j'ai voulu faire un placement cela a mal tourné. Toutes les fois où j'ai voulu agir par passion pure, cela est devenu un bon placement. A plusieurs reprises à travers ma vie, la vente de certains tableaux achetés par amour m'a tiré d'embarras. .... Si je suis seul, je dis parfois: « mes peintres ». Cela signifie ceux que j'ai rencontrés en personne et aimé à moi tout seul avant qu'ils ne fussent connus. Parmi eux Picasso, Braque, Laurencin - puis Pascin, Eyck, Hug - puis Besses, Pruna, Marembert, le Chinois San-Yu, le Japonais Ebihara. - puis Modigl. Duchamp, Picabia, Eilshomius, B. Wood en U.S.A - racine peintres naïfs USA. Puis Bruce. - Man Ray. Puis Clouzot, Perdriat Kiki. P. Klee. Colle. Wohls. Stahly. Suivre l'ordre a b c d e marqué sur la liste. Liste. 50 tableaux que je pourrais exposer à N.Y. au Museum of Modern Art - ou chez Nierendorf. Pour des raisons inconnues, cette exposition n'eut jamais lieu».

2 In 1946, Henri-Pierre Roché selected 50 artworks from his collection as a representative set to display at the Museum of Modern Art in New York. In this selection, among works by Picasso, Braque, Picabia, Marie Laurencin, and others, were 5 artworks by Sanyu, including one bouquet. The handwritten mention on the verso of our bouquet painting suggests it may have been part of the selection chosen for this retrospective «Nonetheless, Roché's efforts to promote Sanyu's paintings met with only limited success. As the economy continued to decline, Roché encountered problems moving not only Sanyu's paintings but those of some of his other young artists. Because of these difficulties, coupled with Sanyu's increasing demands of him, Roché resolved in the end to drop it. Despite the cooled relationship and the seeming disinterest on Roché's part, in 1946, when he was invited by the Museum of Modern Art in New Yorkto to hold an exhibition of his collection., Roché listed several works by Sanyu, in fact, more than by any of his other artists. I was quite surprised when... invited me to send part of my modest little collection to New York. I did not know that I had a collection. In the fifty years between 1896 and 1946 I've simply nought, from time to time, things that I have seen, and that I've wanted to take home with me, like a ragman returning with his loot. After half century, it's led to quite a clutter. I rarely re-sell. I have traded and negotiated for other real collections, but not my own. Personally, I refer to it as my “borde”. ... On the rare occasion when I want to make an investment, it never worked. Each time I choose a painting with my pure passion, it became a good investment.... Several times during my lifetime, the sale of certain paintings, lovingly bought, prevented me from financial embarrassment. When I am alone, I sometimes say to myself “my painters”. To me, this signifies those whom I met in person and who became friends of mine before they became famous. Among these artists I count Picasso, Braque, Laurencin, then Pascin, Eyck, Hug, Rivera, then Besse, Pruna, Marembert, the Chinese Sanyu, the Japonese Ebihara, then Modigliani Duchamp, Picabia, Eilshemius, Beatrice Wood, in the U.S.A., then Bruce, Man Ray, Clouzot, Perdriat, Kiki, P. Klee, Colle, Wols, Stahly. List. Fifty paintings that I would show in N.Y., at the Museum of Modern Art, or at Nierendorf's. For unknown reasons, this exhibition never took place». 2 Bibliographie Sanyu, catalogue raisonné : oil paintings. Volume two. Rita Wong. Li-Ching Cultural and Educational Foundation, 2011. Referenced p169, appendice A (inventaire des tableaux de Sanyu de la Collection Henri-Pierre Roché), ref number 49, under title « Deux gros hortensias roses, dans vase blanc. Février 1931. 73 x 50 cm » Madame Rita Wong a confirmé oralement après un examen physique personnel de l’œuvre dans notre bureau réalisé en date du 24 mars 2015 son avis positif Mrs Rita Wong has personally physically examined this work in our office on 2015, March 24th and then she has confirmed her positive opinion on this work
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue